Mode de vie des enfants de Nikki Boon en images

Ancienne physiothérapeute en Ecosse, la néozélandaise Nikki Boon a choisi de retourner vivre dans son pays natal,
loin de toute technologie moderne.
Amoureuse de la nature et de la photographie,
elle met magnifiquement en lumière et en noir & blanc
le quotidien de ses enfants et leurs jeux,
dans leur environnement naturel.

Sans aucun écran, les enfants n’ont rien d’autre à faire que d’inventer des jeux, développer leur imagination, de profiter de leur liberté et de leur énergie !

Ses photos sont très inspirante car elles sont pleine de vie.
Ça respire le bonheur, le vrai bonheur simple.

En laissant les enfants jouer dans la nature, avec la nature,
ils développeront cette connexion avec elle, qui amènera à la respecter,
à vivre en harmonie avec elle.

Les photos de Nikki Boon vous plaisent, vous parlent ?
Vous pouvez en découvrir d’autres sur son site ici

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

« L’adulte et l’enfant, quelles frontières ? » Exemples en image, avec l’art.

> Dans le cinéma, avec Charlie Chaplin :

Le jeu d’acteur de Charlie Chaplin, s’inspire du mime et du clown, avec des gestes expressifs. Ses films débordent d’imagination créative. Et face à un monde hostile, il reste malgré tout gentil et optimiste.
Tous ces aspects en fait de lui un homme avec un grand âme d’enfant.



(Photos du film Le Kid, 1921)

La relation entre Charlie Chaplin et le petit garçon orphelin est pleine d’amour et de tendresse.
Le plus touchant finalement, c’est de voir que la barrière entre l’homme – dans son statut d’adulte – et l’enfant est dépassée. Ils ont les mêmes réactions, mêmes positions. L’un de va pas sans l’autre. C’est la relation entre eux qui prime.

> Dans la peinture, avec Gustave Klimt :

L’univers de l’enfance n’est pas spécialement un thème cher au peintre autrichien.
Toutefois, dans l’un de ses tableaux, appelé « Les 3 âges de la femme », Gustave Klimt a su exprimer une très belle image de la relation entre la mère et l’enfant.


On y voit une relation fusionnelle, entre la mère -protectrice- et son enfant. Leurs visages endormis sont apaisés.
Cette image évoque une belle tendresse qu’on prend plaisir à s’y attarder. Ces 2 personnes n’en font plus qu’un.

Anecdote surprenante, c’est que cette image -connue- est en fait un détail du tableau qui exprime tout autre chose dans son ensemble.

« Les trois âges de la femme »  1905.

On y voit à leur côté, une vieille femme, affligée.
Gustave Klimt y exprime les différents âge de la vie d’une femme:
l’enfance, la jeunesse et la vieillesse.
Il cherche peut être à nous rappeler qu’il faut profiter de notre vie et que plus tard, il nous restera les souvenirs.

> Dans la littérature, avec Antoine Saint Exupery

Cet écrivain & aviateur français a écrit le 2e livre le plus vendu au monde (après La Bible) : Le petit Prince.
Le succès de ce conte poétique et philosophique s’explique par son message universel.

Le petit Prince, publié en 1943.

C’est l’histoire d’un aviateur qui s’est posé en panne dans le désert.
Il y fait une rencontre tendre et surprenante.

La cible aussi est universel:
il s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes.
Son écriture est très simple et illustré des propres aquarelles de l’écrivain, pour le plaisir des enfants.
En même temps, il s’interroge sur l’absurdité du monde des adultes.
L’enfant -le petit Prince-, par ses questions simples mais existentielles, remet en cause l’adulte et le ramène à la réflexion.
Ce conte est plein de charme et d’humanité.

> Dans la photographie, avec Robert Doisneau

Ce talentueux photographe français a consacré une belle partie de son œuvre à l’univers de l’enfance.  Il guette l’instant, le moment furtif dans le quotidien, qui va raconter une petite histoire.

  

1. La voiture fondue, 1944.
2. L’information scolaire, Paris, 1956.
3. La dent, Paris, 1956.

 

4. Le gang, Paris, 1950.
5. Catching the rain.

Ses photos sont souvent empreintes de nostalgie et de tendresse.
Il y exprime le jeu, l’insouciance, l’amitié, la fraternité.
C’est certainement son regard d’enfant dans son corps d’adulte qui a su observer et capter toute cette magie de l’enfance.

6. Tour Eiffel, 1932.
7. Les tabliers de la rue Rivoli, 1978.

Ses œuvres sont emplies de légèreté et d’humanisme.
Les photos datent déjà d’un autre siècle et pourtant ces instants simples de vie insouciante nous parlent toujours autant.

> Et pour finir, tout en philosophie avec André Comte-Sponville :

« Il n’y a pas de grandes personnes.
Il n’y a que des enfants qui font semblant d’avoir grandi,
ou qui ont grandi »

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer